Logo Coupe de France de Basket
fb
Trophée Coupe de France à Carmaux : des marraines de cœur, des femmes de talent(s), aujourd'hui, portrait de notre capitaine courage, Lola de Angelis !
Dans les tout prochains jours, nous aurons le plaisir de vous dévoiler les belles personnes qui ont eu la gentillesse de marrainer notre manifestation. Et nous commençons par la capitaine de notre équipe fanion féminine qui évolue en nationale 2 féminine et qui est bien partie pour se maintenir en 4ème division nationale. Un grand merci à Lola d'avoir accepté notre proposition et répondu à nos questions sur son parcours.

Interview de Lola DE ANGELIS

Interview de Lola DE ANGELIS
Trophée Coupe de France : Dis-nous tout de ton parcours sportif.
Lola : J’ai commencé le basket à 8 ans au Toulouse Cheminot Marengo Sport, club dans lequel j’ai joué jusqu’en minimes France. J’ai eu la chance de disputer deux fois le « final four » (4ème et troisième). Ensuite, j’ai joué au Toulouse Métropole Basket quand le club s’est créé : on a fini champion de France division B en cadette. J’ai, alors, commencé à m’entraîner avec les pros du club cette année-là avec Valérie Garnier comme entraîneure pour, ensuite, jouer dans l’équipe professionnelle du TMB en ligue 1 et ligue 2, de mes 15 ans à mes 20 ans.
Je suis, ensuite, partie en Espagne à Madrid jouer en Ligue 2 dans le club de Leganes où on a réussi à atteindre deux « fase final » pour tenter la montée en ligue 1. Suite à une blessure, et pour finir mes études, je suis rentrée en France, j’ai joué à Colomiers trois ans avec Guillaume Cormont (actuel entraîneur de Carmaux).
L’année suivante, je suis partie à Pampelune en ligue deux où nous nous sommes qualifiées pour les « fase final » mais le Covid ne nous a pas permis de les jouer. Enfin, l’année dernière, j’étais en N1 à Madrid où nous avons réussi à monter en ligue 2. Cette année je joue à Carmaux en nationale 2.
Trophée Coupe de France : Et quel est ton parcours scolaire ?
Lola : J’ai obtenu un bas ES, une licence en sociologie et un master en science de l’éducation. Après une longue pause, j'ai repris mes études, cette année, pour présenter le concours de CPE (Conseiller Principal d'Education) dans l’éducation nationale. Professionnellement, j’ai toujours eu à cœur d’étudier ou de travailler à côté du basket. J’ai effectué un service civique au CEM de Graulhet, j’ai travaillé en tant qu’assistante d’éducation dans un collège à Ramonville et au lycée français de Madrid. Je continue, cette année, car, en parallèle du basket et de mes études, j’ai aussi un poste d’AED au lycée Raymond Naves de Toulouse.
Trophée Coupe de France : Qu'est-ce qui a motivé ton choix de Carmaux en NF2 ?
Lola : Je voulais ralentir le basket, mais Guillaume m’a présenté le projet et je me suis dit pourquoi pas ?
Trophée Coupe de France : Quels sont tes objectifs à moyen terme ?
Lola : Notre objectif le plus important est le maintien, la saison est encore longue et nous allons tout faire pour y arriver. L’important est aussi l’image que l’on donne aux jeunes du club : ne rien lâcher et jouer avec le cœur pour le maillot. Nous continuerons, donc, de nous battre jusqu’au bout de la saison et voir où cela nous mène !
Trophée Coupe de France : être Marraine, ça représente quoi pour toi ?
Lola : Être marraine, c’est d’abord un honneur, une sorte de reconnaissance du parcours qu’on a eu, donc merci. Ensuite, c’est, aussi et surtout, un moment de partage autour d’un événement important du basket féminin et le fait que ça se passe à Carmaux est aussi l’occasion de mettre en avant le club et les bénévoles qui le font vivre au quotidien et toute l’année.
Trophée Coupe de France : un grand merci à toi, Lola. C'est un honneur et un plaisir de pouvoir compter sur ton marrainage et sache que nous sommes, de tout cœur, à tes côtés et que nous croisons les doigts afin que tu puisses aider l'équipe à se maintenir, mais aussi et surtout, que tu puisses réussir ton concours de CPE ... Tu le vaux bien !
 

Interview de Laura LLAVADOR

Interview de Laura LLAVADOR
J moins 30 : une troisième marraine de coeur, une autre femme de talent et une jeune arbitre de haut niveau : Laura LLAVADOR !
Quoi de plus naturel que Laura qui avait, déjà, fort gentiment, accepté de marrainer l'édition 2020 ( elle y avait, également, été désignée pour arbitrer ... ), malheureusement, annulée à moins de 3 semaines de l'échéance, accepte, cette année encore, d'associer son nom à notre évènement Coupe de France 2022.
Et que de chemin parcouru pour cette jeune femme déterminée et travailleuse et quelle fierté pour notre club de la compter parmi ses licenciés et d'accompagner son parcours vers le très haut niveau ...
Laura arbitre au niveau HN3, c'est à dire qu'elle officie en Ligue Féminine ( depuis 3 saisons ) où elle est, régulièrement, désignée sur des rencontres au sommet de la phase initiale et sur des matchs de phases finales dont la 1/2 du championnat de France 2021, mais aussi en Nationale Masculine 1, le 3ème échelon professionnel chez les garçons.
Et, en décembre dernier, elle a intégré la promotion du programme "On the Road", la filière de formation d'arbitres potentiels au niveau international FIBA. C'est dire le talent, la capacité de travail et de progression, et le potentiel que lui reconnaissent les formateurs de la FFBB.
C'est pourquoi nous sommes, à la fois, heureux et honorés que Laura, formée au club et restée fidèle à l'US Carmaux Basket, soit l'une des trois marraines de coeur, avec Lola de ANGELIS, joueuse, et Sophie ASTRABIE, autrice.
Avec un tel brelan d'as, notre évènement Coupe de France a, désormais, tous les atouts en mains pour être une belle réussite !
Merci Laura !

Sophie ASTRABIE, marraine du Trophée Coupe de France seniors féminines 2022

Sophie ASTRABIE, marraine du Trophée Coupe de France seniors féminines 2022
Une nouvelle marraine de coeur et de haut niveau pour notre plateau 1/4 et 1/2 finales du Trophée Coupe de France seniors féminines des 26 et 27 mars prochains à la salle du Candou, l'autrice albigeoise, Sophie ASTRABIE, qui sort, aujourd'hui, son 3ème roman "Les bruits du souvenir" aux éditions Flammarion. Merci de ta confiance, Sophie ! Et tous nos voeux de réussite à ce 3ème ouvrage qu'on a hâte de lire ...
Trophée Coupe de France seniors féminines : un second marrainage de haut niveau, celui de Sophie ASTRABIE !
Notre plateau des 26 et 27 mars prochains peut s’enorgueillir de compter une seconde marraine de cœur et de talent en la personne de l’autrice albigeoise, Sophie ASTRABIE, qui sort aujourd’hui, 16 février 2022, son troisième roman « Les bruits du souvenir » aux éditions Flammarion.
Nous sommes particulièrement heureux, fiers et reconnaissants qu’elle nous ait accordé sa confiance et ait répondu favorablement à notre requête formulée il y a quelques semaines déjà. En effet, dans les deux mois qui viennent, l’écrivaine va être très sollicitée et va sillonner la France de séances de dédicaces en salons littéraires en passant par des interviews dans la presse ou des plateaux télé afin d’assurer la promotion de son ouvrage. Qu’elle ait, donc, accepté de marrainer notre manifestation est, par conséquent, un immense honneur pour notre comité d’organisation et notre club.
Mais, me direz-vous : Pourquoi le choix de Sophie ?
Certainement pas pour le jeu de mots, un peu facile, je vous l’accorde …
Non ce choix nous est apparu, comme celui de Lola DE ANGELIS, naturel car, tout d’abord, Sophie est originaire d’Albi. Ensuite, c’est une « ancienne » basketteuse, pensionnaire du pôle espoir Midi-Pyrénées et qui a disputé le championnat de France minimes du côté de Toulouse-Launaguet puis cadettes à l’US Carmaux Basket sous la houlette, notamment, de Dorian MALPHETTES. Elle a dû arrêter à regret le basket quand ses études l’ont menée en Angleterre puis à Rouen. Enfin, Sophie est une femme aux talents multiples mais qui sait prendre des risques dès qu’il s’agit de réaliser ses rêves d’enfant. Ainsi, elle n’a pas hésité à démissionner d’un CDI « confortable » dans le marketing pour, en 2014, se consacrer exclusivement à l’écriture. 8 ans plus tard, elle ne regrette absolument rien. Désormais installée avec sa petite famille sur Toulouse après quelques années à Paris, Sophie continue de faire du sport pour le plaisir. Ses deux premiers romans, « Le pacte d’Avril » et, surtout, « La somme de nos vies » connaissent un beau succès, notamment, avec leur sortie en « poche ». On espère, avec elle, que le troisième « Les bruits du souvenir » dont l’histoire émouvante se déroule dans l’Aveyron voisin rencontrera un public encore plus large que les précédents. C’est tout le bonheur que l’on souhaite à son autrice très appréciée du côté de Carmaux où elle garde de nombreux contacts.
Et nous sommes heureux de lui permettre de revenir, l’espace d’un week-end, dans une ville où elle conserve de beaux souvenirs de rencontres et d’échanges pour apporter une touche culturelle et sensible à une manifestation sportive de haut niveau.
Alors, pour tout cela et, même, plus, merci du fond du cœur, Sophie !
 

Trophée Coupe de France seniors féminines 2022 (les photos)